En quoi consiste la technique énergétique du LaHoChi

5a87230432277f0f94c0916ea84c2c99.png

La question du bien-être de l’âme a toujours été au centre des préoccupations des Hommes. Ainsi, les découvertes de plusieurs techniques se sont amplifiées. Ces dernières visent toutes à apaiser aussi bien le corps que l’âme de ceux qui y ont recours.  Telle est la raison d’être du LaHoChi, une technique énergétique caractérisée par une imposition des mains et reconnue pour sa superpuissance de guérison.

Le LaHoChi : signification et implications

L’appellation LaHoChi est une composition de plusieurs petits mots dont les significations font la lumière sur cette pratique vieille de plusieurs années. Ainsi, le «La» s’en va exprimer l’amour, la lumière ainsi que la sagesse universelle. Le «Ho» se réfère au mouvement de l’énergie. Quant au «Chi», elle exprime l’énergie vitale qui réside dans la pratique de la médecine chinoise.

Certes, une formation au LaHoChi est la meilleure manière d’appréhender entièrement le concept de cette pratique. Néanmoins, on peut déjà retenir qu’il s’agit d’une technique très simple et très efficace dont la force réside dans la manière dont l’énergie est transmise. En effet, le principe de guérison du LaHoChi consiste à transmettre l’énergie du cœur du praticien à celui du patient. Celui-ci repose sur l’appel à de puissantes fréquences vibratoires grâce auxquelles le praticien accède à un haut niveau d’énergie.

Pour les initiés, ce haut niveau d’énergie est la source de plusieurs déblocages. D’une part, il est essentiel à une certaine harmonisation du corps. Par la suite, il aide le sujet à se connaître profondément et à comprendre la vie dans une plus grande dimension. On en déduit que le LaHoChi est une pratique très utile à la cicatrisation des blessures émotionnelles comme celles engendrées par un traumatisme ou une répétition d’événements négatifs (accidents, intoxications, complications lors d’une opération, prise de drogue, etc.). Par ailleurs, le LaHoChi peut être pratiqué seul comme soin ou être associé à d’autres traitements.

Le déroulement d’une séance de LaHoChi

Lors d’une séance de LaHoChi, le praticien concentre ses interactions sur cinq zones spécifiques du corps du patient. Il s’agit de la tête, du torse, des bras, des jambes et de la hanche. Toutefois, il reste attaché à la région du cœur, un élément indispensable au recueil de l’énergie.

Cette séance faite de plusieurs étapes débute généralement par une prière préliminaire dont le but est de mettre en place le «sceau de protection» autour du patient et du praticien. Pour les experts, plusieurs énergies négatives sont libérées au cours d’une séance de LaHoChi. Ainsi, l’absence du sceau de protection pourrait compromettre tout le travail réalisé durant la séance.

Au cours de la séance proprement dite, le praticien utilise l’énergie du LaHoChi pour dissoudre les blocages énergétiques du patient. Il peut s’agir des blocages psychiques, émotionnels et même des déséquilibres physiques. À l’issue de la séance, il est conseillé de boire suffisamment d’eau afin de faciliter la stimulation des capacités d’auto guérison du corps.

Où et quand peut-on faire du LaHoChi ?

À l’instar du reiki, la pratique du LaHoChi peut se faire en auto-traitement. Les praticiens estiment d’ailleurs que l’énergie ne possède aucune frontière ni dans le temps ni dans l’espace. Cela dit, une séance de LaHoChi peut se faire n’importe où et n’importe quand. Habituellement, une telle séance n’excède pas une heure et une formation en LaHoChi est accessible à toute personne qui souhaite pratiquer sur elle-même, sur ses proches ou survivre grâce à ses prestations de thérapeute LaHoChi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top