Quelles erreurs ne pas commettre lors de la rédaction de son mémoire ?

1a0377caeecce632dbccea285bd1e1b2.jpeg

Au cours de votre cursus universitaire, la rédaction de votre mémoire est une étape importante. Elle exige le respect de certaines règles et techniques essentielles. Mais de multiples erreurs sont souvent commises par bon nombre d’étudiants au cours de ce travail primordial. Découvrez ici quelques erreurs fondamentales que vous ne devez pas commettre lors de la rédaction de votre mémoire.

La négligence du thème et la problématique

Le premier faux pas que vous ne devez pas commettre réside dans le choix du thème de votre mémoire. Ne vous précipitez pas dans le choix du thème de votre mémoire. Si vous le faites, vous risquez d’avoir de multiples difficultés à gérer pendant la rédaction du mémoire.
Si vous optez pour un thème largement traité ou un sujet peu documenté ou bien encore un thème qui n’apporte aucune nouveauté dans votre domaine, alors vous vous compliquerez la tâche inutilement. Il est indispensable que votre thème soit novateur et proportionnellement documenté pour vous faciliter les recherches dès le début.

Le démarrage tardif de la rédaction

La plupart des étudiants pensent qu’ils disposent assez de temps pour la rédaction de leur mémoire. C’est une erreur que vous ne devez pas commettre. Si vous retardez la rédaction de votre mémoire pendant un bon moment, vous n’aurez plus du temps nécessaire pour conduire à bien votre travail. Alors à vos plumes ! Plus vite vous finirez, plus vous profiterez d’une bonne marge pour faire valider le mémoire par votre tuteur. Cela vous permettra également de sécuriser votre rédaction.

Le plagiat

En réalité, il est formellement interdit de recopier des éléments sur internet ou au sein des ouvrages pour affirmer qu’ils viennent de vous, à l’exception des citations conformément référencées.
Le plagiat est rigoureusement interdit et pourrait vous coûter vos années d’études. Soyez prudent et évitez cette erreur au maximum. Il existe de multiples technologies efficaces pour détecter ce modèle de travail. Pour connaître le taux de plagiat contenu dans votre mémoire, cliquez sur Quel est e taux de plagiat de votre mémoire. Plusieurs enseignants qualifiés et expérimentés vous y attendent pour vous aider à rédiger, corriger et vérifier vos travaux afin de vous simplifier les tâches.

L’usage d’un style rédactionnel lourd

Plusieurs étudiants pensent toujours que plus c’est complexe, mieux c’est. Si vous rédigez votre mémoire avec cette idéologie, vous rendrez la compréhension de votre travail difficile. En suite, vous pourrez facilement vous perdre lors de la rédaction. Pour ce faire, il est vivement recommandé de maintenir un style succinct, sobre et précis. Vous ne devrez pas dissocier la forme du fond. La qualité de votre énonciation apparaîtra dans le résultat final.

La négligence des règles recommandées

La rédaction d’un mémoire est un travail qui nécessite une grande concentration. En effet, elle comporte divers détails que bon nombre d’étudiants négligent. Ces points essentiels sont souvent indiqués dans le canevas ou le cahier des charges que vous remet votre établissement. À titre d’exemples, on retrouve :

  •  Les numérotations ;
  •  Les références ;
  •  Les notations ;
  •  La bibliographie ;
  •  Etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top